Suisse

Se connecter au site web S’enregistrer

Facteurs de maladie

La grippe bovine est une maladie dite multifactorielle.

Ce qui signifie qu’un seul facteur ne suffit pas à déterminer l’apparition ou non de la maladie, mais bien la combinaison de plusieurs d’entre eux.


Pour l’essentiel, ces facteurs peuvent être répartis en 3 groupes:


1. Les germes pathogènes impliqués

2. Le statut immunitaire de l’animal

3. 
Les conditions d’environnement et de garde


En cas de grippe bovine, plusieurs germes pathogènes sont présents simultanément. Voici un aperçu des virus et des bactéries les plus souvent impliqués 


Virus

Bactéries

Virus respiratoire syncytial bovin (BRSV)

Virus parainfluenza bovin de type 3 (PI*)

Coronavirus

Adénovirus bovin

Réovirus

Rhinovirus


Mannheimia (M.) haemolytica 

Pasteurella multocida

Histophilus somni

Arcanobacterium pyogenes

Mycoplasmes

Streptocoques



Les facteurs qui favorisent la maladie facilitent la dissémination et la multiplication des germes. Dans une certaine mesure, ces germes sont présents dans la flore normale et ne provoquent en principe pas de maladie chez les animaux dont le système immunitaire est bien développé. Toutefois, le stress ou une densité de germes élevée, dus par exemple à des facteurs d’environnement et de management défavorables, peuvent faire que les défenses de l’organisme (le système immunitaire) soient débordées et que des germes pénètrent dans les voies respiratoires qui, en temps normal, en sont dépourvues.

En règle générale, les virus sont les agents primaires; ils affaiblissent le système immunitaire et provoquent les premières lésions pulmonaires. A ce stade, les symptômes de la maladie sont peu manifestes, voire absents, mais le chemin est déjà tracé pour les infections secondaires à bactéries.
Les bactéries qui leur succèdent et les toxines qu’elles produisent déclenchent une réaction inflammatoire excessive qui, en l’absence de traitement, peut provoquer des lésions irréversibles des poumons. Les signes typiques de la maladie sont alors manifestes: fièvre, toux, difficultés respiratoires, jetage nasal et perte d’appétit. Dans les cas graves, les animaux ne se lèvent plus et meurent.


Voici les facteurs qui favorisent l’apparition de la maladie:
• Un apport insuffisant en colostrum
• Une immunité passive ou active diminuée, une immunosuppression
• Une fatigue et un stress lors ou à la suite du transport 
• L’hébergement commun d’animaux de provenance différente
• La présence d’autres maladies (primaires)
• Un mauvais climat d’écurie (courants d’air, concentration élevée de gaz toxiques, ventilation insuffisante, poussière)
• Une hypothermie
• De mauvaises conditions de garde (hygiène défaillante, surpopulation)
• Les déménagements, les changements d’alimentation 
• Une alimentation inadaptée
• Une déshydratation


En principe, la grippe des veaux survient durant les périodes humides (forme saisonnière) ou après la réunion sous un même toit pour l’engraissement de nombreux animaux provenant d’exploitations différentes (forme non saisonnière, associée à la surpopulation).